dimanche 30 novembre 2014

14-14

Auteur : Silène EDGAR & Paul BEORN
                  Editions :  Castelmore
                    Parution : Avril 2014
 Pages : 349
   Prix : 10.90 €













A l'aube de la Grande Guerre...

Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l'un de l'autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l'école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d'échanger du courrier...

Le centenaire de la Première Guerre Mondiale
1914 - 2014


Encore un de mes livres préférés que j'ai lu à sa sortie,  que j'avais chroniqué dans un ancien blog qui n'est plus de ce monde alors on recommence =p

Un roman de genre épistolaire écrit à 4 mains où l'on suit les aventures de deux jeunes garçons aux caractères opposés. Ils ont des prénoms similaires, le même âge, vivent en Picardie dans la même ville, la seule chose qui les sépare est le fait que Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914.

En janvier 2014, la mère de Adrien va  le pousser à envoyer une carte de voeux à son cousin, en allant la poster il va s'apercevoir  qu'une nouvelle boite postale est disponible, il ne se pose pas de question et hop le courrier est envoyé, oui mais un siècle en arrière..
C'est donc Hadrien qui va recevoir le courrier et de là débute, une belle amitié. Régulièrement les deux garçons s'envoient des lettres partageant leurs soucis, familiaux,  amicaux/amoureux et scolaires. Seulement au fil de la correspondance, les garçons commencent à s'apercevoir que quelque chose cloche, notamment quand Adrien, demande le numéro et l'adresse mail d'Hadrien, forcément Hadrien ne comprend vraiment pas de quoi parle son ami, ou lorsque Adrien lui envoie un billet pour acheter des médicaments, et encore quand Adrien s'aperçoit que le timbre d'Hadrien ne coûte que 10 centimes avec l'ancienne Marianne, sans cachet de la poste ect... Je m'arrête là, même s'il y'aurait encore plein de choses à dire,  pour ne pas spoiler ceux qui n'ont pas encore lu le livre!!

Ce livre a été un coup de coeur pour moi, tout est parfait, en commençant déjà par la couverture qui est magnifique et va très bien dans une bibliothèque. L'histoire a été très bien menée par les deux auteurs, deux polices d'écriture sont utilisées pour bien différencier les deux époques, des photos, une couverture de manuel scolaire, une carte...pour illustrer l'histoire contribuent à la beauté du livre qui on peut le dire n'est pas si cher que ça, quand on voit tous les points positifs qu'il contient!!

Je le conseille à tout le monde et surtout aux jeunes ayant du mal avec l'histoire.

J'en  profite pour remercier encore une fois Silène Edgar pour son passage sur l'article du manoir en folie ainsi que son partage sur sa page facebook, vraiment merci, vous êtes une auteur que j'adore et que j'ai très hâte de revoir au détour d'un salon du livre!

samedi 29 novembre 2014

Ma vie pour la tienne

Auteur : Jodi PICOULT
                  Editions :  Presse de la cité
                    Parution : Janvier 2007
 Pages : 437
   Prix : 20.50 €














A treize ans, Anna a déjà subi de nombreuses interventions et transfusions afin que sa sœur aînée Kate puisse combattre la leucémie qui la ronge depuis l'enfance. Anna sait qu'elle a été conçue pour être génétiquement compatible avec Kate et qu'elle est son seul espoir. Cependant, lorsqu'on lui demande de faire don d'un rein, l'adolescente refuse. Elle veut disposer librement de son corps et ira jusqu'au bout pour se faire entendre...


Je vous présente aujourd'hui, un de mes livres préférés que j'ai lu il y'a quelques années déjà.

Ma vie pour la tienne est un roman s'inspirant de fait réel traitant d'un sujet assez lourd et complexe sur la maladie .

Anna  a 13 ans  et sa vie ne ressemble en rien  à celles d'autres jeunes filles de son  âge en effet elle est née pour soigner sa soeur Kate, atteinte d'une leucémie depuis son enfance.
Lorsque  sa mère Sara avocate et son père Brian pompier, lui demande une énième fois de faire un don qui pourrait  avoir des répercussions sur sa propre santé à long terme afin de sauver Kate,  Anna décide  de contacter un avocat afin de leur faire un procès et ainsi défendre sa condition d'être humain et non d'enfant médicament.

Un roman, à plusieurs voix, chaque membre de la famille alterne les chapitres, ce qui nous  fait  apprécier une lecture fluide et constante,avec une fin inattendue très surprenante.
Quand on a lu ce livre on se dit que l'auteur n'aurait pas pu faire mieux que de lui attribuer ce titre qui au fur et à mesure de l'histoire prend tout son sens.

Une histoire  prenante,  et tragique dans laquelle la maladie nous est contée quotidiennement,  cela nous pousse à nous poser certaines questions au sujet de la bioéthique, sujet sur lequel il est difficile de donner une opinion lorsque l'on est pas confronté à la maladie même si consciemment on peut avoir une petite  idée sur la question.

mercredi 26 novembre 2014

La démesure : Soumise à la violence d'un père

Auteur : Céline RAPHAEL
                  Editions :  Max Milo
                    Parution : Janvier 2013
 Pages : 192
   Prix : 18 €














« Céline est privée de nourriture, battue des années durant, enfermée. Elle craint chaque week-end pour sa vie, travaille, travaille encore, pour briller et jouer les pianistes prodiges en gardant le secret sur l’horreur de sa vie familiale. Et autour d’elle, un silence assourdissant. Comment suspecter l’horreur de la servitude sous les atours de l’excellence ? L’exigence absolue de la perfection qui devient justification de tous les excès et de tous les abus et qui mystifie l’entourage d’autant plus facilement que cette esclave n’est pas affectée à une tâche de souillon mais à une production artistique réservée aux élites ? » Daniel Rousseau.


J'ai appris l'existence ce livre lors d'un reportage où Céline Raphael témoignait, j'ai longtemps hésité à le lire, et voilà aujourd'hui c'est chose faite ...

A travers ce livre, Céline  Raphael dénonce toute la cruauté que lui a fait endurer son père, de l'âge de 2 ans et demi à 14 ans. Pour rattraper ce qu'il a loupé dans son enfance son père n'aura qu'une lubie emmener sa fille le plus haut possible, son outil de torture : le piano. Un jour un professeur de piano a le "malheur" de dire  à son père que Céline  Raphael  a de grandes capacités qu'il ne faut surtout pas gâcher, à partir de ce moment son géniteur devient alors son bourreau prêt à tout pour que sa fille devienne une prodigieuse pianiste, s'en suivent alors des années de coups, d'humiliation en tout genre, de privation, de torture psychologique 45 heures de piano par semaine, elle fait tout pour satisfaire son bourreau qui en veut toujours plus, il fait passer ses faiblesses pour de la rébellion, l'accuse de tous les maux. Biensûr il y'a des personnes qui voient  ce qu'il se passe, mais personne ne bouge jusqu'au jour ou une de ses professeurs intervient auprès de l'infirmière scolaire et au fur et à mesure elle va réussir à sortir de cet environnement familial torturé. Aujourd'hui devenue médecin elle s'est promit de tout faire afin de dénoncer la maltraitance des enfants...


Un témoignage sur la maltraitance abominable, terrible, poignant, c'est triste et malheureux de se dire que cela arrive bien plus souvent qu'on ne le pense et comme dit si bien Céline Raphael cela n'arrive pas que dans les familles marginales au contraire..
Avec ce livre l'auteur ne cherche pas à se faire plaindre, à se lamenter, non elle n'a qu'un but dénoncer afin que tout le monde sache et que des vies soient sauvées..!!

lundi 24 novembre 2014

L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire ikéa

Auteur : Romain PUÉRTOLAS
                  Editions :  Le Dillettante
                    Parution : Août 2013
 Pages : 252
   Prix : 19 €














Un voyage low-cost... dans une armoire Ikea ! Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l'Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d'amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d'une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres.


Un titre très intriguant, une couverture avec les couleurs de la célèbre multinationale, il ne m'en fallait pas plus pour vouloir en connaître davantage ! 

Dans  ce roman nous sommes embarqués dans les péripéties de  Ajatashatru Lavash Patel se faisant passer pour un Fakir tout droit venu du Rajasthan  à Paris pour aller à Ikéa chercher un lit à clou, jusque là tout va bien, mais c'est sans compter les arnaques  toujours plus incroyables les unes que les autres du cher Ajatashatru qui arrive toujours à avoir ce qu'il veut. C'est en voulant se cacher dans une armoire qu'il se fait embarquer en Grande-Bretagne, il finit par se faire arrêter  par les forces de l'ordre, puis envoyer en Espagne avec les clandestins du fourgon qui  transportait l'armoir Ikéa,  dans une course folle avec le chauffeur de taxi qu'il a arnaqué en arrivant à Paris il finit par se cacher dans une valise, hop direction l'Italie, ensuite il continuera avec la Libye et finira par revenir en France  avec un final assez chouette !!

J'ai apprécié suivre la course folle d'Ajatashatru  toujours plus prenante à chaque fois je me suis demandée quand est ce que cette histoire de fou allait s'arrêter, eh bien cela s'arrête à la fin du livre seulement autant dire qu'il faut bien suivre l'histoire sinon on est vite largué avec tous les pays !! Le style  d'écriture de l'auteur est très accessible, même trop parfois avec  des jeux un peu tirés par les cheveux !! Si vous souhaitez une lecture légère sans prise de tête, c'est ce livre qu'il vous faut ! Une bouffée d'humour et de bonne humeur à mettre entre toutes les mains, vous ne regrettez pas d'avoir fait la connaissance de ce cher fakir qui vous laissera un souvenir totalement délirant, à noter également la mise en avant du sujet concernant la clandestinité.


samedi 22 novembre 2014

La fille du parrain tome 2

Auteur : Gabrielle  ZEVIN
                  Editions :  Albin Michel
Collection: Wiz
                    Parution : Février 2013
 Pages : 350
   Prix : 16.90 €










À sa sortie de prison, impossible pour Anya héritière de la fabrique illégale de chocolat Balanchine de reprendre une vie normale. Charles Delacroix, le père de son ex petit-ami, Win, fait tout pour les empêcher de se revoir, craignant que leur idylle ne porte préjudice à sa carrière politique. Et Anya sait de quoi ce dernier est capable... Sentant les ennuis venir, Anya prend la fuite pour le Mexique. Dans ce pays, le chocolat est légal, et est même connu pour ses vertus thérapeutiques... Mais là-bas, l entreprise Balanchine fait des envieux et Anya ne tarde pas à devenir la cible d un immense complot...


Après avoir beaucoup aimé le premier tome la mafia du chocolat , Gabrielle Zevin ne m'a pas déçue avec le deuxième tome,  j'ai trouvé que l'histoire bougeait plus,  les événements se succèdent avec toujours plus d'action. 

Dans ce deuxième tome, l'héritage familial est plus que jamais en péril, tout menace de s'écrouler, Anya, Natty et Léo font face a plusieurs agressions visant à supprimer les héritiers Balanchine . Anya est amenée à se poser tout un tas de question, afin de comprendre qui veut causer leur perte. Win est toujours de la partie mais avec une nouvelle copine Vraie ou fausse relation qu'en pensez? vous allez être surpris. Certaines révélations sur la famille de Anya  nous font comprendre pourquoi certains personnages sont aussi proches de la famille Balanchine, Bref nous allons de rebondissement en rebondissement sans jamais  se douter de quoique ce  soit. Je ne vous en  dit pas plus afin de laisser le suspens.

L'histoire des Balanchine est tout simplement passionnante, très bien construite et menée d'une façon à ce que les lecteurs soient toujours surpris!! C'est une réussite, plus qu'à attendre la sortie du tome 3 qui pour l'instant n'est disponible qu'en VO!!

L'atelier des miracles

Auteur : Valérie Tong Cuong
                  Editions :  J'ai lu
                    Parution : Février 2014
 Pages : 251
   Prix : 7.50 €















Professeur d'histoire-géo, harcelée par ses élèves comme par son mari, Mariette est au bout du rouleau. Rongée par son passé, la jeune Millie est prête à tout pour l'effacer. Quant au flamboyant Monsieur Mike, ex-militaire devenu SDF, le voilà mis à terre par la violence de la rue.

Jean, homme providentiel, les accueille dans son atelier où il répare les destins abîmés. Où chacun trouvera la force de se reconstruire et de reprendre goût à la vie - quitte à en payer le prix. Un roman qui redonne foi en l'humanité, et en soi-même.


Une couverture magnifique,  une histoire très belle, qui est un vrai remède contre la morosité

Ce roman se compose de 3 narrateurs alternant tour à tour les chapitres : Millie, Monsieur Mike, Mariette.

Dès les premiers chapitres, nous faisons la connaissance de leurs vies houleuses, de leurs passés et  présents compliqués, on comprend très vite que ce sont 3 personnages aux destins fragiles  à deux doigts d'envoyer tout valser, ils ne se connaissent pas et n'ont rien en commun à part les difficultés de la vie  mais ils vont tous les trois faire la rencontre de Jean les envoyant  à l'atelier des miracles.

Jean est un homme assez étrange, on ne connait rien de lui, en lisant ce livre on se pose vraiment des questions : pourquoi est-il autant généreux? pourquoi est-il aussi proche des gens dans la détresse?  et surtout d'où lui est venu l'idée de créer ce fameux atelier dont le rôle est de réparer les destins abîmés?

C'est formidable de voir l'évolution des personnages, de voir  leurs vies s'améliorer mais on s'aperçoit également que la vie de Jean n'est pas si nette que  l'on pourrait le croire,il cache beaucoup de chose jusqu'au jour où... la goutte d'eau fait déborder le vase et là nous allons de révélation en révélation.

C'est vraiment un roman qui fait réfléchir sur la condition humaine, des vies comme celles de Millie, Mariette et Monsieur Mike il y'en a des tas, des gens  aux vies compliquées qui se retrouvent seuls c'est un peu une mode dans notre société , où  l'égoïsme dicte les gens et je pense que l'instauration des ateliers miracles comme ceux de l'histoire ne feraient pas de mal..

Vous l'aurez compris ce livre est un coup de coeur pour moi ! 


dimanche 16 novembre 2014

Les mots qu'on ne me dit pas

Auteur : Véronique POULAIN
                  Editions :  Stock
                    Parution : Août 2014
 Pages : 144
   Prix : 16.50 €














Sans tabou, avec un humour corrosif, elle raconte.
Son père, sourd-muet.
Sa mère, sourde-muette.
L’oncle Guy, sourd lui aussi, comme un pot.
Le quotidien.
Les sorties.
Les vacances.
D’un écartèlement entre deux mondes, elle fait une richesse. De ce qui aurait pu être un drame, une comédie.


J'ai découvert ce livre sur la blogo,  et j'ai tout simplement adoré ce livre vaut de l'or.
J'aime beaucoup lire des témoignages je trouve que cela est très enrichissant on apprend des choses à travers la vie d'autres personnes et ça peut nous servir que ça soit dans notre vie personnelle,  familiale, professionnelle...

Dès le début on est dans l'univers de Véronique Poulain, elle nous parle de son enfance, les soucis rencontrés lorsqu'on est enfant unique vivant avec des parents sourds, elle nous parle de ses grands-parents à qui elle avait toujours plein de chose à dire et chez qui elle aimait tant aller.

L'auteur nous raconte à quel point des fois elle a honte et ne supporte pas le handicap de ses parents, et pour ça des fois elle joue  un peu avec eux,  comme par exemple le jour où elle a voulut prouver à ses amis que ses parents était bien sourds :


« “ Salut, bande d’enculés ! ”
C’est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison.
Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu’ils sont sourds.
Je vais leur prouver que je dis vrai.
“ Salut, bande d’enculés ! ” Et ma mère vient m’embrasser tendrement. »

J'avoue que sur ce passage j'ai rigolé, en imaginant la scène! J'ai bien aimé aussi les passages dans lesquels elle raconte comment son cousin faisait tourner en bourrique ses parents sourds-muets eux aussi.

On sent que malgré tout elle aime ses parents et s’accommode à sa vie avec eux même si pour certaines choses de la vie quotidienne (les repas, les toilettes..) elle ne les supporte vraiment pas tellement ils font du bruits sans le savoir.

Un témoignage comme je les aime, on sent que l'auteur n'a pas fait ce livre pour se lamenter  au contraire elle nous raconte sa vie avec beaucoup, d'humour !! Une lecture entraînante hors du commun!


La mafia du chocolat Tome 1

                     Auteur : Gabrielle ZEVIN
                  Editions :  Albin Michel
Collection: Wiz
                    Parution : Octobre 2012
 Pages : 390
   Prix : 16.00 €













La fille chérie du défunt parrain du chocolat n'a que faire de son héritage. Pour elle, la vie doit être une routine absolue. Aller au lycée, prendre soin de son frère adoré et de sa grand-mère mourante. Et surtout, éviter Gable, parfait loser et ex-petit ami. Oui, tout allait bien jusqu'à ce que cet imbécile de Gable soit empoisonné par le chocolat issu de la fabrique illégale des Balanchine. Que la police la croie coupable, passe encore. Qu'elle se retrouve à la une des journaux télévisés, inévitable. Qu'on la harcèle au lycée en la traitant de criminelle, d'accord. Mais voir revenir dans sa vie sa famille mafieuse au complet est le pire des châtiments. Anya se demande si elle ne va pas devoir renoncer aux cours et sortir son revolver, histoire de mettre de l'ordre dans les affaires...


Une découverte de ce livre assez tardive, suite à un emprunt à la bibiothèque. Je connaissais  déjà l'écriture de Gabrielle  ZEVIN ayant  lu "une vie ailleurs" à sa sortie en 2005, roman qui d'ailleurs est resté l'un de mes livres préférés encore actuellement. Je suis donc ravie d'avoir pu lire à nouveau un livre de cette  auteur tout simplement  géniale qui a le don d'écrire des histoires originales et très plaisantes.

L'histoire se déroule en 2083 à New-York,dans une société hyper restrictive où le chocolat est défendu, la caféine illégale, la possession de papier et de téléphone portable avec appareil photo  interdite ect...
Anya l'héroïne de l'histoire est la fille du parrain de la mafia : La famille  Balanchine originaire de Russie, où là-bas le chocolat est autorisé et où les Balanchine ont le pouvoir sur la production en Amérique.

Dès le début de l'histoire on apprend que Anya son frère Léo et sa soeur Natty sont orphelins de père et de mère, c'est leur grand-mère  qui s'occupe d'eux depuis de nombreuses années,mais malheureusement on comprend également qu'au vu de l'état de santé la grand-mère, Anya est obligée de s'occuper de son frère aîné ayant un retard mental ainsi que de sa jeune soeur. Ils mènent une vie tout à fait normal loin de leur famille mafieuse jusqu'au jour ou un incident va venir tout bouleverser..

J'ai adoré le contexte dans lequel se passe l'histoire,  le fait qu'elle  se déroule dans un  futur assez lointain est original surtout quand on apprend que la grand mère est née en 1995  et qu'à son époque il y'avait encore tout un tas de choses accessibles comme par exemple : les livres papiers, ce que nous connaissons mais que les personnages ne connaissent pas. Une occasion supplémentaire pour nous de se poser la question quant à l'avenir des livres dans le futur...

Le tome 2 est en cour d'acheminement, affaire à suivre..  :) 


vendredi 14 novembre 2014

La petite maison dans la prairie : mon livre de cuisine : Souvenirs de tournage en 80 recettes


Auteur : Melissa GILBERT
                  Editions : De la martinière
                    Parution : Octobre 2014
Pages : 208
Prix : 25.00 €











Comme toute série à succès, "La Petite Maison dans la prairie" a marqué nos esprits, et ce notamment grâce aux valeurs qu'elle véhicule : l'amour familial, l'amitié, l'entraide, etc. Au nom de ces valeurs, Melissa Gilbert transmet son témoignage de la série. Ponctuant son livre de souvenirs de tournage, elle nous livre tant les recettes présentes à l'écran que celles des backstage. On y découvre l'ambiance chaleureuse et l'esprit de famille qui régnait sur le tournage ainsi que les bons moments toujours partagés autour de délicieux repas. La cuisine est fédératrice, et c'est ce que nous découvrons dans ce livre grâce à une centaine de recettes populaires et de tous les jours réparties par thèmes (petit déjeuner, soupes, gratins, plats principaux, accompagnements et desserts). On y retrouve un véritable sens du partage et de la convivialité. Véritable institution dans le paysage des séries télé, "La Petite Maison dans la prairie" raconte l'histoire d'une famille de pionniers américains, les Ingalls, venue s'installer au XIXe siècle dans le Minnesota, à Plum Creek, près d'un village nommé Walnut Grove. La série retrace la vie de cette famille de fermiers, leurs joies, leurs drames et les épreuves qu'ils devront traverser.


Tout est dit dans le résumé de ce superbe livre,  qui saura sûrement se faire apprécier autant par les fans de la série que par les fans de cuisine!! Mélissa Gilbert nous met à disposition  à travers ce livre, de superbes photos de sa famille, des acteurs de la petite maison dans la prairie, des détails inconnus qui ont fait le charme de cette série, de très bonnes recettes  et elle répond également aux questions les plus couramment posées par les fans.

Un magnifique livre que je vous conseille fortement !

jeudi 13 novembre 2014

Petits goûters entre amies

Auteur : Louise MILLAR
                  Editions : France Loisirs
                    Parution : Février 2012
Pages : 453
Prix : 19.90 €













Vous confiez toujours vos enfants à vos amies, vos voisines, tout le monde le fait. Jusqu'au jour où ... 

Callie et Suzy sont voisines et, malgré leurs différences, inséparables. La première, divorcée, élève seule sa petite fille. La seconde, mère épanouie de trois enfants, est mariée à un homme riche et séduisant : en apparence, une famille heureuse, parfaite ... En apparence ... C'est alors qu'une nouvelle voisine emménage. Fragile, bizarre, elle cache un lourd passé. D'ailleurs, elle vient juste de commencer un nouveau travail. A la garderie de l'école des petits voisins ... 

Un suspense psychologique chez les Desperate Housewives de Londres !



Tout de suite, le résumé de ce livre m'a beaucoup plu, surtout la dernière phrase  très parlante. J'adore la série Desperate Housewives alors je ne pouvais pas passer à côté de cette histoire à la couverture, on peut le dire magnifique.

L'histoire se déroule dans un beau quartier d'une banlieue de Londres, les chapitres sont alternés entre Suzy, Callie et Debs dans lesquels elles nous racontent leurs quotidiens plus ou moins chaotiques  dans leurs vies familiales, professionnelles et amicales. 

J'avoue qu'à, à peu près 150 pages je me suis demandée si j'allais continuer ma lecture tellement j'ai trouvé que l'histoire traînait en longueur, certains chapitres sont longs et je commençais  à m'ennuyer, mais finalement j'ai continué à lire et j'ai bien fait.

Un peu avant la moitié du livre, l'histoire commence à avancer, on découvre les personnalités des trois personnages, des fois très spéciales on peut même se demander si par exemple la nouvelle voisine va bien dans sa tête....Les événements qui se déroulent ensuite nous font comprendre bien des choses  et je dois même dire que les révélations de la fin du roman sont croustillantes,  car à aucun moment au début de l'histoire on aurait pu se douter de ce qu'il pouvait arriver!! 

Dans ce livre vous retrouverez réellement une atmosphère à la Desperate Housewives, série qui nous démontre que l'habit ne fait pas le moine et que les apparences peuvent être trompeuses !