jeudi 28 avril 2016

Le chant du Rossignol

Auteur : Kristin Hannah
 Editions : Michel Lafon
Parution :  Avril 2016













France, 1939. Dans le village de Carriveau dans la Loire, Vianne Mauriac fait ses adieux à son mari qui part au front et se retrouve seule avec sa fille. Elle ne peut imaginer que les nazis vont envahir le pays. Pourtant, lorsqu'un capitaine allemand réquisitionne sa maison, elle est forcée d'accueillir un officier sous son toit. Et fait le choix de protéger sa fille avant la liberté de son pays... Sa sœur Isabelle, 18 ans, a passé son enfance dans des pensionnats depuis la mort de leur mère, et son père décide de l'envoyer vivre avec Vianne. Mais son tempérament rebelle met en danger leurs vies à toutes. Isabelle décide donc de partir vivre à Paris, le jour de l'entrée des Allemands dans la ville,  impétueuse et pleine d'idéaux, elle s'engage très vite dans la Résistance sous le nom de code " Le Rossignol ".


Est-ce que je dois encore préciser  que j'ai craqué pour ce livre  grâce à Pretty Books? Non hein, inutile, on est tous dans le même bâteau à se laisser tenter par les magnifiques livres qu'elle présente^^

Difficile de parler d'un livre lorsqu'on l'a adoré, c'est précisément ce qui m'arrive en écrivant cette chronique. En fermant ce livre, j'étais sidérée avec une impression de m'être prise une grosse baffe, alors qu'au fond je "connais" comme tout le monde l'horreur qui s'est produite au cours de la seconde guerre mondiale... la vérité c'est qu'on peut lire un nombre incalculable de livre sur cette période dramatique, chaque livre nous choquera encore et toujours. Mais Il y'a des livres qui vous immergent au cœur de la barbarie et qui vous font frissonner d'horreur plus les pages se tournent, c'est le cas avec ce livre,  l'auteure décrit parfaitement ces années d'horreur, ce que les gens ont pu vivre, la privation, le manque, l'obligation, la violence, mais surtout la résistance : la clé de la victoire.

Côté personnages, Vianne et Isabelle ont deux caractères opposés, elles s'entendent comme chien et chat, ne se comprennent pas forcément et pourtant elles ont en commun la résistance. Vianne a un caractère plus souple, elle est fragile et est prête à tout pour protéger sa fille. Isabelle est une révoltée, elle dit les choses comme elle les pense même si cela lui porte souvent préjudice, son esprit justicier finit toujours par l'emporter. C'est intéressant de voir qu'au final ce qui les divisait, va les réunir, elles vont mener un seul et même combat, et sauver bon nombre de vies au péril de la leur.

Au final, je rejoints les avis d'autres personnes qui ont chroniquées ce livre, pour dire que c'est bel et bien un hommage à la résistance, l'humanité contre l'inhumanité et la cruauté. C'est difficile de se replonger dans cette période historique mais c'est un devoir de mémoire que de s'en rappeler pour ne pas oublier et surtout pour que jamais l'horreur ne se reproduise alors un grand bravo à Kristin Hannah pour ce beau roman, très complet et parfaitement juste !

mardi 26 avril 2016

Je veux un monstre

Auteur :  Elise Gravel
 Editions : Nathan
Parution :  Avril 2016













Lulu est une petite fille qui veut un monstre, oui parce que tous ses ami(e)s en ont eux, alors pourquoi pas elle hein ? Son père va bien tenter de lui ôter cette idée de la tête, en lui expliquant toutes les obligations que l'on a lorsque l'on doit s'occuper d'un monstre mais... rien n'y fait, Lulu va avoir son monstre et va se rendre compte  de la charge de travail que cela incombe.

Cette histoire est bien sûr un  moyen détourné  d'expliquer aux enfants que de s'occuper d'un être vivant(selon moi) ce n'est pas simple, ça demande du temps, de la patience et une éducation. Ce n'est pas parce qu'un animal est mignon que c'est une peluche, ce n'est pas parce qu'un animal est petit qu'il ne grandira jamais et restera toujours sage bien au contraire. J'ai vraiment adoré cette album et la morale qui en découle est plus que nécessaire. A la fin de l'album il y'a un atelier pour créer son propre monstre en fonction de son imagination, super idée pour le moins originale, de quoi bien occupé des enfants ayant une imagination débordante, je recommande! 


dimanche 24 avril 2016

Splat le chat

Auteur :  Rob Scotton
 Editions : Nathan
Parution :  Février 2016













La série d'albums Splat le chat fait fureur auprès des enfants qui en général apprécient beaucoup les aventures de ce chat hors du commun.

De façon ludique,  chaque album contient une leçon pour ces chers têtes blondes, ainsi dans Splat fait de beau rêves   il va être question de problème de coucher le soir et d'endormissement, Splat va devoir gérer tout seul ses rêves et c'est ce qu'il va finir par faire. Dans l'album Splat range sa chambre les parents de Splat vont lui demander de ranger sa chambre afin de les aider, forcément Splat ne veut rien entendre ranger sa chambre, c'est ennuyant. Grâce à son père, il va finir par trouver l'imagination nécessaire pour que ce ne soit pas une corvée, ranger sa chambre en s'amusant c'est mieux non? 


Une excellente série tout à fait abordable puisque chaque album coûte 5,95 €,  que ce soit pour lire le soir ou offrir, une chose est sûre les enfants ne résisteront pas à ces albums à double emploi qui leur donneront sûrement des idées.

vendredi 22 avril 2016

La promesse de Lola

Auteur :  Cecilia Samartin
 Editions : Archipoche
Parution :  Juillet 2015














Sebastian est âgé d’une dizaine années. Né avec une malformation cardiaque, il est exclu des jeux de son âge et subit à l'école les railleries de ses camarades.
Sa mère, de surcroît, se montre autoritaire et hyper protectrice. Son seul havre de réconfort, il le trouve auprès de sa grand-mère, abuela Lola, à qui il rend visite tous les soirs après la classe.
Mais, un jour, Sebastian la trouve chez elle, inanimée. Abuela Lola est alors emmenée à l'hôpital où, à son chevet, elle voit sa famille réunie pour la première fois depuis bien longtemps.
Prenant conscience que les liens entre chacun sont distendus, Lola décide d’enfreindre la promesse qu'elle avait faite à ses enfants : elle se remet à cuisiner.



Attention ce livre comporte de nombreuses recettes qui vous donneront sûrement une faim de loup, en fermant ce livre vous n'aurez qu'une envie,  manger un bon plat fait par cette chère Abuela Lola.

 Le duo Sebastian et Abuela Lola est vraiment beau à voir, qui n'a jamais rêvé d'avoir une grand-mère avec autant de qualités ? Oui parce que c'est une grand-mère avec un caractère du tonnerre qui n'hésite pas à remettre les pendules à l'heure et à dire les choses comme elle les pense, n'en déplaise à ceux qui sont directement concernés. Sebastian, à l'opposé est une petit garçon chétif, trop gentil qui est le bouc émissaire de ses camarades de classe à cause de sa maladie, et qui en plus vit une situation familiale pour le peu désagréable. 

Pour réunir ses enfants Abuela Lola, va passer outre la promesse qu'elle leur avait faite et va se remettre à cuisiner, c'est bien connu les repas réunissent et mettent du baume au coeur, ça va être pour cette famille l'occasion de détendre l'atmosphère tout en mangeant de bons plats accompagnés de belles histoires si bien racontées par Abuela Lola.

Voici un roman tendre, agréable à lire et  qui fait du bien, les histoires de cette grand-mère sont extraordinaires elles nous font voyager, on se surprend même à se prendre au jeu, c'est un réel plaisir d'assister à ces réunions familiales qui éveillent les papilles gustatives. Et le plus original c'est qu'à la fin du livre, toutes les recettes citées au cours de l'histoire sont répertoriées, raison de plus pour se laisser tenter.

mardi 19 avril 2016

Monvert-les-Bains

Auteur :  Maurice Denuzière
 Editions : Flammarion
Parution :  Avril 2016





Je remercie chaleureusement Eric Poupet pour l'envoi de ce roman.







Août 1900. Laurent Saintour, héritier de la station thermale de Montvert-les-Bains, dans le haut Forez, rentre des Etats Unis pour célébrer le cinquantenaire de l'établissement qu'il doit un jour diriger. Mais il refuse de se glisser dans le moule d'une carrière préparée par trois générations de Saintour et décide de partir à l'aventure. La quête d'un mystérieux tableau et la poursuite d'une énigmatique Dame en mauve conduisent le jeune homme à un périple au coeur de la Belle Epoque. Face à la concurrence d'autres villes d'eaux en plein essor, Montvert-les-Bains parviendra-t-elle à prospérer malgré la désertion de l'héritier ?


Si à la base cette lecture a été complètement imprévue, il n'en reste pas moins que je suis ravie d'avoir découvert un auteur de qualité qui on peut le dire, sait faire voyager ses lecteurs à 200 %.

L'histoire va se dérouler autour de Laurent Saintour, en 1900  en pleine période de l'exposition universelle, l'héritier de Montvert-les-Bains va décider de passer outre ce que son père avait prévu pour lui dans le but de découvrir le monde et de côtoyer diverses populations.  Après avoir visiter les États-Unis, Laurent va se retrouver à Paris, recommandé par son Oncle Martial auprès de l'hôtel du Ritz, il va y exercer là-bas le métier de secrétaire de réception pendant un certain temps. Ses rencontres vont le pousser à devenir percepteur  auprès d'un enfant infirme pendant deux années durant lesquelles il visitera l'Andalousie et le Duché de Bade, en poursuivant son excursion il découvrira Vienne, Berlin, et bien d'autres encore.

Laurent Saintour est un personnage intéressant, on ne peut que s'attacher à sa vivacité d'esprit, son envie de découvrir le monde, sa curiosité est insatiable.  En s'éloignant de son père, il fuit le monde de l'affairisme et ce qui le constitue de plus mauvais, ce qu'il veut c'est connaitre toutes les formes de société sans en intégrer aucune, connaitre d'autres mœurs pour ne pas se cloisonner dans une vie déjà acquise  et dans un monde froid sans humanité. Ses voyages vont lui permettre de croquer la vie à pleines dents, de faire des rencontres exceptionnelles et de toute classe sociale, de visiter des lieux incroyables et d'en apprendre davantage sur le monde qui l'entoure.

Maurice Denuzière nous dresse le portrait d'un jeune homme ayant une soif de découverte importante, ne voulant en aucun cas se conformer à ce qui lui était destiné au risque de tout perdre. Il signe là  un roman d'une écriture dense  et riche en informations historiques, j'ai apprécié découvrir  le monde à cette époque mais j'ai encore plus aimé voyager avec Laurent déterminé et rempli d'humanité. Avis aux amateurs de voyage ainsi qu'aux amoureux de l'Histoire, ceci est un roman qui vous conviendra parfaitement !

lundi 18 avril 2016

Am Stram Gram

Auteur :  M.J Arlidge
 Editions : 10/18
Parution :  Avril 2016














Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale.

Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n'avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire.



Je me suis laissée tenter par ce thriller un peu au hasard, il aura fallu d'un moment de faiblesse pour que je l'achète (comme d'hab), et quelques jours plus tard je peux dire que j'en suis plus que satisfaite.

On  connait tous le jeu Am Stram Gram, on y a tous joué pendant notre enfance, eh bien dans cette histoire, un psychopathe va reprendre ce jeu en le détournant de façon diabolique et violente. Les victimes sont enlevées toujours deux par deux, puis enfermées  au milieu de nul part pendant plusieurs jours, elles n'ont qu'un pistolet chargé d'une balle et un téléphone avec un seul et unique message concis et clair.  La raison de tout ça, on ne la connait pas jusqu'à ce que certaines pistes vont mener les enquêteurs vers la vérité. 

Tout au long de l'enquête on est happé par l'ampleur que ça prend, les pages défilent sans que l'on aperçoive, les chapitres sont courts, ils alternent avec les différents membres de l'équipe des enquêteurs, on a aussi des messages en italique on ne connait pas l'auteur de ceux-ci mais on finit pas se douter qu'ils sont là pour nous mettre sur une piste. On se fait balader, c'est difficile de comprendre quels sont les liens entre toutes les victimes, on navigue à droite à gauche et paf! lorsque le dénouement arrive, gros choc, je n'ai rien venu venir. Au final, lorsque l'on sait qui est le coupable et pourquoi il s'amuse à ce jeu, c'est grandiose la morale de tout ça est excellente, jusqu'à quelle limite peut-on aller? Qu'est-ce que l'instinct de survie peut nous faire, faire ? Quand la psychologie se mêle à ce genre d'histoire j'adore, et là je dis bravo quel coup de maître !

 J'ai adoré  chacun des enquêteurs et encore plus Helen Grâce qui ne lâche rien, elle fonce, elle a un caractère fort, elle fait tout pour se protéger, certaines révélations nous font comprendre qu'elle n'a pas eu un passé facile, le côté obscur de la nature humaine elle connait mieux que personne et pourtant, ce qui l'attend est encore plus violent.

Un thriller génialissime, addictif, époustouflant bref c'est du grand art, je le dis rarement mais là c'est pas encore assez tellement j'ai aimé, alors vous qui ne l'avez pas encore lu foncez, vite  :) !

samedi 16 avril 2016

La messagère de l'au-delà

Auteur :  Mary Hooper
 Editions : Panama
Parution :  Juillet 2008














Anne Green, une jeune servante accusée d'infanticide, vient d'être pendue haut et court. Son cadavre, au grand dam de sa famille, est livré à l'université afin d'y être disséqué. Robert, étudiant en médecine bègue et introverti, est de ceux qui doivent assister à cette leçon d'anatomie. Mais, à sa grande surprise, il décèle bientôt chez la jeune fille des signes de vie... Inspiré d'une histoire vraie, le destin terrible et singulier, aux frontières du surnaturel, d'une adolescente dans l'Angleterre puritaine du XVIIe siècle. 


Difficile de ne pas flancher devant un tel résumé qui ne laisse pas de marbre, forcément on se pose mille et une questions sur cette histoire énigmatique, tirée de faits réels.

L'exécution de Anne Green s'est déroulée à Oxford en décembre 1650, on y retrouve l'ambiance de l'Angleterre puritaine, une époque sombre faite de répression dans laquelle une simple erreur pouvait être lourdement condamnée (châtiments corporels, emprisonnement, peine de mort...). Anne Green faisait partie de la basse cour et à ce titre elle a été accusée injustement d'un acte qu'elle n'a jamais commis et a été pendue sauf que lors de la dissection, les étudiants se sont aperçus qu'elle vivait toujours.

Fait complètement fou mais pourtant bel et bien réel, c'est encore plus fou quand on sait qu'Anna est restée plus de 30 minutes pendue (sacrément forte la nana), heureusement les explications de l'auteure nous permettent de remettre les choses au clair, on comprend ainsi qu'il n'y a rien de paranormal dans cette histoire, mais du coup le bémol se trouve dans le titre du livre qui n'est pas du tout adapté selon moi et qui peut mettre le lecteur en porte à faux, c'est dommage parce que l'histoire est intéressante et les gens n'aimant pas le paranormal pourraient passer leur chemin.

Une très belle lecture à moitié romancée à moitié historique destinée à la jeunesse à partir de 13 ans (public visé un peu trop jeune pour une histoire comme celle-ci), c'est un livre qui n'est pas connu et pourtant, la qualité est là, on ne peut passer à côté !

mercredi 13 avril 2016

Aventures & mésaventures d'une aide-soignante à domicile

Auteur :  Florent Catanzard
 Editions : Jourdan Pixl
Parution :  Avril 2016



Je remercie les éditions Jourdan Pixl pour  l'envoi de ce témoignage.









Nathalie est aide-soignante depuis plus de 30 ans. Dès l'obtention de son diplôme en 1984, elle a tout de suite exercé son métier d'aide-soignante à domicile, dans la petite ville de Carros, située au début de l'arrière-pays niçois. Ce métier est basé avant tout sur les rapports humains. En effet, la particularité des soins à domicile vient du fait que le soignant s'immisce directement chez ses malades et apprend ainsi à découvrir leur quotidien. Cela crée tout de suite beaucoup plus de proximité, les patients se livrent facilement et les échanges intenses et vrais se font, au risque de créer de nombreuses situations cocasses. C'est en racontant ses journées de travail à son fils, Florent Catanzaro, que l'idée est apparue de les compiler et d'en faire un livre.


Encore un témoignage me direz-vous, eh oui je ne me lasse pas de découvrir sans cesse des histoires de vie, des métiers, des documents qui enrichissent et apportent de nouveaux points de vue ainsi que de nouvelles connaissances. Trève de blabla passons à mon avis avec le témoignage de Magali aide soignante à domicile.

Il aura fallu une annonce à l'ANPE (devenu Pôle emploi) pour que Magali âgée d'une vingtaine d'année reprenne ses études afin de se former au métier d'aide-soignante. Son parcours est intéressant parce qu'elle précise bien qu'au départ rien ne la destinait à se diriger vers cette branche, alors qu'au final elle avait déjà toutes les qualités nécessaires pour exercer cette profession. Le destin fait donc bien les choses puisque âgée maintenant d'une cinquantaine d'année, Magali est employée dans la même entreprise depuis plus de 30 ans et elle continue d'exercer son métier depuis tout ce temps avec passion.

Ce témoignage est aussi intéressant parce qu'on découvre le quotidien d'une aide-soignante A DOMICILE, métier qui n'est pas forcément connu de tous mais qui pourtant mérite de l'être puisque l'intervention de ces professionnel(le)s est capitale pour les personnes dépendantes ou isolées. Magali nous dépeint son métier dans son intégralité et sans concession, elle nous dévoile ses anecdotes parfois hilarantes, parfois effarantes, elle nous parle de certaines situations complexes qu'elle rencontre comme la mort, la maladie, la vieillesse... mais à travers tous les sujets qu'elle aborde, ce qu'on retient le plus c'est son implication dans son travail, on sent que c'est une personne pleine d'humanité et dotée de grandes qualités, qui aime ce qu'elle fait malgré la dureté de certaines tâches ou de certaines situations elle reste professionnelle.

Une excellente immersion dans le monde d'une aide-soignante à domicile, j'ai beaucoup aimé apprendre davantage de ce métier qui requiert beaucoup de qualités humaines, pour l'exercer il faut aimer les gens, on dit même que c'est une vocation, Magali nous le démontre parfaitement à travers ce témoignage.

mardi 12 avril 2016

La République

 Editions : Fleurus
Parution :  2015




Merci aux édition Fleurus ainsi qu'à Babélio pour l'organisation de la masse critique.





Cet album fait partie d'une collection nommée "la grande imagerie" dans laquelle plusieurs thèmes et périodes sont présentés de façon originale. Ludique est le premier mot qui m'est venu à l'esprit en ouvrant cet album rempli d'informations associées à des images sur le fonctionnement de la République Française ainsi que son organisation.

La première page ci-dessous revient sur l'histoire et le début des Républiques Françaises, elle met aussi en avant des symboles et valeurs incontournables de notre République :

Sur la deuxième page nous avons tout un descriptif sur le rôle d'un Président de la République, ses obligations et ses pouvoirs, comment un président de la République peut être élu : le mode de scrutin, la candidature, la campagne électorale et puis ensuite son investiture. Il y'a aussi les 6 portraits des anciens chef d'État qui ont gouverné la France sous la 5 ème République :

Sur ces photos nous pouvons voir l'assemblée Nationale ainsi que le  Sénat qui sont au coeur de notre  système démocratique et ont pour mission de voter des lois.... A l'intérieur de ces dépliants nous pouvons avoir accès aux informations nous indiquant les différences entre ces 2 organisations ainsi que ce et ceux qui les constituent.

Un excellent album, superbement agencé et illustré qui plaira au plus jeune puisqu'il leur permettra d'apprendre les bases et l'organisation de notre République, et leur apportera des connaissances indispensables pour être un bon citoyen Français.

mardi 5 avril 2016

Les chiens

Auteur :  Allan Stratton
 Editions : Milan
Parution :  octobre 2015














Cameron devait’ être à l’abri pour de bon, dans cette vieille ferme paumée au milieu de nulle part. Son père ne les dénicherait jamais dans un coin pareil, avait dit sa mère, N’empêche, dès le premier jour, Cameron sent bien que quelqu’un est déjà là. Invisible, mais il le sent. Il l’entend même. Quels secrets va-t-il découvrir dans cette baraque ?


J'ai longuement hésité avant de me procurer ce livre par peur que ce soit trop jeunesse ou que l'histoire soit du déjà vue mais finalement en voyant tous les bons avis je me suis laissée tenter et je ne regrette rien au contraire.

Dans cette histoire on se retrouve avec Cameron âgé de 16 ans fuyant son père une énième fois accompagné de sa mère qu'il a de plus en plus de mal à supporter. Il n'arrive pas à discerner le vrai du faux, à savoir si sa mère est folle ou si elle dit la vérité sur son père. Ce nouveau déménagement va les emmener à louer une ferme, et très vite les choses ne se passent plus comme prévu, Cameron croit voir des choses, à l'école il est le bouc émissaire d'un groupe d'élève qui n'hésite pas à lui parler de l'ancien propriétaire de la fameuse ferme... ainsi va commencer la descente aux enfers...

Nous avons affaire à un très bon thriller pour la jeunesse, je pense que si je l'avais lu en étant plus jeune ça aurait pu être un coup de coeur parce que tous les ingrédients sont réunis pour  faire frissonner le lecteur avec des personnages à la hauteur de  l'ambiance mise en place par l'auteur c'est à dire profondément sombre et machiavélique. Pendant un moment je ne savais pas quoi penser de Cameron qui est un personnage complexe, traumatisé par la vie qu'il doit mener avec sa mère pour constamment fuir. Plus les pages défilent plus le danger est présent, la tension se fait ressentir, les événements s’enchaînent et paf ce qui doit arriver arrive! 

 Ce thriller a du potentiel, je tiens à dire que la couverture est magnifique et représente à 100 % l'ambiance glauque et pesante que l'on retrouve dans les pages. Je conseille cette histoire à celles et ceux qui voudraient se lancer dans le thriller, pour commence c'est vraiment pas mal, c'est simple mais addictif, on y prend vite goût!

lundi 4 avril 2016

La cuisinière

Auteur :  Mary Beth Keane
 Editions : 10/18
Parution :  Mars 2016













J'ai lu ce livre dans le cadre du club de lecture organisé par Pretty Books, je suis contente d'avoir découvert cette histoire qui me faisait de l’œil depuis un certain temps.

De façon romancée ce livre retrace le destin de Mary Mallon "la femme la plus dangereuse d'Amérique" une cuisinière accusée de transmettre la typhoïde partout  où elle passe et mise en quarantaine sur l'île North Brother Island, une première fois de 1907 à 1910  et la deuxième fois de 1915 jusqu'à la fin de sa vie en 1938. Mary Mallon est le premier porteur sain  de la typhoïde c'est à dire qu'elle n'a pas de symptôme de la maladie mais que son corps transmet des bactéries. A cette période, les recherches n'étaient pas assez avancées pour trouver une alternative à ce problème, les seules solutions étaient l'isolement ou l'ablation de la vésicule biliaire,  mais Mary persuadée de son innocence a toujours refusé la deuxième solution et s'est donc vue interdite d'exercer sa profession de cuisinière pour se retrouver ensuite isolée tout le reste de sa vie. 

La vie de cette femme remue les tripes, pendant un moment j'ai pensé que c'était une grossière erreur de la part des autorités sanitaires et des médecins puisqu'au 19 ème siècle ni la science ni la médecine étaient assez évoluées pour faire des recherches de ce genre, eh ben loupé, comme quoi on en apprend tous les jours  et des fois de sacrées bonnes ^^ !

Si l'histoire de Mary Mallon est captivante, il n'en  reste pas moins que certains éléments romancés m'ont dérangés, comme par exemple la présence des flashs back qui ne sont pas indispensables,  j'ai même eu l'impression que parfois nous passions du coq à l'âne et que ça pouvait avoir un mauvais effet sur l'histoire de base qui n'est ni plus ni moins la biographie de cette femme. Pour faire court j'aurai nettement préféré lire une véritable biographie mais je ne regrette pas d'avoir enfin pu  faire connaissance avec l'histoire d'une femme de caractère, en avance sur son temps et bourrée de ténacité !