mercredi 30 novembre 2016

Purgatoire des innocents


Auteure : Karine Giebel
Editions : Univers Poche
Parution :  2013













Je m'appelle Raphaël, j'ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. 
Avec mon frère, William, et deux autres complices, nous venons de dérober trente millions d'euros de bijoux. 
Ç'aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. 
Deux morts et un blessé grave. 
Le blessé, c'est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre où Will pourra reprendre des forces. 

Je m'appelle Sandra.
Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide.
Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là... 

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. 
Je viens de mettre les pieds en enfer. 
Quelque chose qui marche et qui parle à ma place.
Et son sourire est le plus abominable qui soit...


Suite à une déception livresque j'ai sorti cet e-book par hasard en me disant que j'allais bien voir si ça allait le faire ou pas et il s'avère que le hasard a bien fait les choses puisque cela m'a permis de découvrir une pépite ! 

Attention chers lecteurs ce livre est démoniaque à souhait, il faut avoir le coeur et les tripes bien accrochés pour affronter certaines scènes sanglantes, violentes, vicieuses sous haute tension. Au programme un braquage qui tourne au drame et qui se termine dans un huis clos au fin fond de la campagne chez une vétérinaire, un huis clos saisissant et sans concession, du retournement de situation à gogo, bref du sang, des morts, et beaucoup de tortures en tout genre, ragoûtant  pour les amateurs d'horreur n'est-ce pas ?!

Karine Giebel part tellement loin en mettant en scène de véritables psychopathes que je me suis demandée à un moment si elle n'en était pas une pour inventer un tel boxon. Si vous aimez les rebondissements, il y'en a à foison, d'ailleurs j'ai bien cru que ça n'allait jamais s'arrêter. Non pas que je n'ai pas apprécié au contraire, j'ai plus qu'adoré me faire retourner le cerveau plusieurs fois de suite mais voilà faut bien avouer que les personnages de cette histoire en prennent tellement pour leur grade, qu'on finit par souffrir avec eux. Plus nous avançons dans l'histoire plus la situation devient dramatique pour ne pas dire hors de contrôle et le plus comique dans tout ça c'est que l'expression de l'arroseur arrosé prend tout son sens puissance x1000 dans une monstruosité sans nom. 

Ce thriller psychologique voire psychiatrique est d'une qualité sans faille, un véritable coup de maître pour Karine Giebel qui dresse un page turner baignant dans une atmosphère machiavélique et enivrante. Les personnages sont surprenants, atypiques,  touchants pour certains, totalement déroutants pour d'autres, ils ne nous laissent pas de marbre et sont tous inoubliables à leur niveau. Vous voulez un bon conseil ? Foncez ! 

dimanche 27 novembre 2016

Le garçon au sommet de la montagne

Auteure : John Boyne
Editions : Gallimard Jeunesse
Parution : 2016














A l'aube de la Seconde Guerre mondiale, le petit Pierrot mène une vie insouciante et heureuse à Paris. Devenu orphelin, il rejoint sa tante, en Allemagne dans une maison en haut de la montagne. Sauf qu'il ne s'agit pas d'une maison ordinaire. C'est le Berghof, la résidence secondaire d'Hitler. 



John Boyne fait parti de ces auteurs talentueux que j'admire pour sa capacité à s'approprier les périodes historiques les plus sombres et à toujours y insérer de nouvelles histoires remplies d'émotions. J'ai fait sa connaissance comme beaucoup avec son roman historique écrit pour la jeunesse et adapté en film "Le garçon en pyjama rayé", dernièrement j'ai lu "Le secret de Tristan Sadler", un roman historique qui est une véritable pépite, Le garçon au sommet de la montage est donc le troisième livre que je découvre et qui me prouve encore une fois tout le talent de l'auteur.

Lorsqu'il devient orphelin Pierrot part rejoindre sa tante en Allemagne qui est gouvernante dans la maison secondaire de Hitler, le Breghof. Au début de l'histoire Pierrot est un petit garçon plein de qualité, sensible et d'une extrême gentillesse mais en changeant de vie il doit aussi changer d'identité et se faire appeler Pieters pour que cela fasse plus Allemand. Son évolution est flagrante, Hitler ne vient pas souvent dans sa maison secondaire mais le peu de temps qu'il y passe va lui servir à faire de Pierrot un véritable petit soldat nazi, Pierrot voue un culte à Hitler, il fait des pieds et des mains pour le rendre fier quitte à adopter un comportement monstrueux envers les personnes qui ne vont pas dans son sens.

Vous l'aurez compris nous sommes sur le thème de l'embrigadement dans un contexte historique lourd, c'est fort et puissant, la psychologie de Pierrot n'est pas simple à suivre au contraire son comportement est révoltant mais au vu de son jeune âge peut-on lui en vouloir?  C'est une grande question sur laquelle John Boyne nous pousse à réfléchir : lorsque l'on se retrouve sous la dictature de quelqu'un est-on totalement responsable de nos actes? Malgré tout Pierrot reste un gamin attachant, sa situation est bien malheureuse mais sa capacité à rebondir est époustouflante et la fin de l'histoire va nous prouver qu'au fond ce n'est pas un garçon si mauvais qu'on pourrait le penser.

Encore une réussite pour John Boyne, en ayant inclus un enfant au centre de l'histoire dans un contexte historique aussi sombre, l'ensemble du récit ne peut qu'être encore plus prenant et douloureux, cela nous emmène vers une profonde réflexion, c'est d'ailleurs grâce à cela que l'on reconnait un bon livre...

jeudi 24 novembre 2016

Le test

Auteure : Stéphane Allix
Editions : France Loisirs
Parution : Septembre 2016














 "Lorsque mon père est décédé j'ai placé des objets dans son cercueil. Je n'en ai parlé à personne. Puis j'ai interrogé des médiums qui disent communiquer avec les morts. Découvriront-ils de quels objets il s'agit ? C'est le test."


Attention esprit cartésien ce livre n'est pas fait pour toi à part si tu es ouvert d'esprit et que tu as envie d'en apprendre davantage sur cette expérience inouïe grâce à une enquête détaillée et des témoignages à la clé. Personnellement, je fais partie de ces personnes qui croient en la vie après la mort, la réincarnation et tout ce qui touche au paranormal de près ou de loin, c'est donc pour cela que ce livre ne pouvait qu’atterrir entre mes mains :D.

Pour mener à bien son test, Stéphane Allix s'est entouré de six médiums en apportant avec lui la photo de son père lors des séances sans jamais leur révéler l'identité de celui-ci. L'auteur nous retranscrit l'intégralité des séances ainsi que l'histoire de chaque médium avec qui il travaille.

Nous suivons intensément les séances riches en émotions, la manière dont les médiums arrivent à communiquer avec les êtres invisibles est assez déroutante et pourrait en faire fuir plus d'un mais c'est assez extraordinaire  de se dire qu'une telle chose est possible, encore une fois il faut y croire mais l'expérience menée par l'auteur confirme qu'il existe bel et bien un lien et que toutes les recherches scientifiques concernant la survivance de l'âme ne sont pas vaines.

Comment devient-on médium? Est-ce un don ou une malédiction? Consulter les médiums peut-il aider au processus de deuil? Où va-t-on après la mort? Cette enquête a pour but lever le voile sur bon nombre de questions mais elle a aussi pour but de rendre justice à la profession de médium souvent bafouer par les critiques et le charlatanisme. Ainsi, nous apprenons qu'il est impossible de s’improviser médium juste pour le fun puisque c'est une profession qui requiert un don et de la maîtrise grâce à de l'expérience acquise avec le temps. Stéphane Allix nous explique également qu'un médium n'est pas un dieu et que par conséquent aller en consulter un ne réglera pas les soucis que vous rencontrez du moins pas tous. 

Beaucoup plus qu'une simple enquête je vois à travers cet ouvrage un bel hommage de la part d'un fils à son père, Stéphane Allix parle merveilleusement bien  de son père, on sent à quel point il a été important dans sa vie et à quel point c'est un être qu'il admire. C'est un témoignage qui fait du bien, qui redonnera sûrement espoir aux personnes qui vivent un deuil mais attention à ne pas tomber dans le fanatisme et ne pas penser que la médiumnité est le remède des plus grands maux, ce serait se tromper.

lundi 21 novembre 2016

Une famille trop parfaite

Auteure : Rachel Abbott
Editions : Belfond
Parution : Novembre 2016





Merci aux éditions Belfond et à la plate-forme Netgalley pour cette lecture.







Olivia Brookes et ses trois enfants se sont volatilisés.

Pourtant, dans leur jolie maison des quartiers chic de Manchester, tout semble normal : la voiture de la jeune femme n'a pas bougé, aucune affaire ne semble manquer. Même le sac à main et le téléphone d'Olivia traînent encore dans la cuisine. Un mystère pour la police.



Car, deux ans plus tôt, c'est Olivia qui lançait, affolée, un avis de recherche pour retrouver son mari et leurs enfants, dont elle était sans nouvelles...


Le résumé et la couverture de ce livre m'ont vraiment intrigués, c'est pour cela que je me suis jetée sur cette lecture, je pensais vraiment avoir affaire à une enquête originale, pleine de rebondissements et de tout ce qu'on peut attendre d'un bon thriller. Mais voilà au fil de ma lecture, je me suis aperçue qu'aucun de tous ces éléments n'étaient au rendez-vous, grosse déception !

L'auteure nous entraîne dans une famille qui a tout pour plaire en apparence mais seulement en apparence parce qu'en réalité, c'est le big bazar avec un grand B.  L'homme qui fait appel aux enquêteurs n'est autre que Robert Brookes le mari d'Olivia Brookes aussi connue sous le diminutif de Liv. En revenant d'un déplacement professionnel, il s'aperçoit que la maison est vide et que femme et enfants ont disparu, grosse panique puisque Olivia Brookes était censée être revenue de vacances avec les trois enfants.

Si dans un premier temps les enquêteurs ne s'inquiètent pas, plusieurs éléments comme l'avis de recherche lancée par Olivia contre son mari pour retrouver ses enfants deux ans auparavant, la disparition de toutes les photos dans la maison ainsi que la déscolarisation des enfants vont toute fois leurs démontrer qu'il se trame une situation bien étrange dans cette famille.

Comme vous pouvez le constater la trame de départ est très intéressante et nous pousse à croire que de nombreuses révélations nous attendent au tournant, eh bien pas du tout ! Très tôt pour ne pas dire dès le départ, tout est clair comme de l'eau de roche, on sait pertinemment quelle est la véritable situation de la famille à quelques exceptions près et malgré toute la bonne volonté de Rachel Abbott pour noyer le poisson en nous dirigeant vers un bric à brac gigantesque tout est prévisible à des kilomètres.

Je ne vais pas dire que j'ai détesté à 100 % ma lecture parce que ce n'est pas le cas, j'y ai même trouvé quelques points positifs comme par exemple l'écriture de l'auteure qui est une agréable découverte et les chapitres courts qui apportent incontestablement un bon rythme à l'enquête malgré quelques longueurs mais je suis tout de même déçue de ne pas avoir trouvé "le suspens riche en émotions dans la lignée de P.D James et Lisa Gardner"qui était annoncé ! 

samedi 19 novembre 2016

Poudlard Le Guide Pas complet et Pas fiable du tout

Auteure : J.K Rowling
Editions : Pottermore
Parution : 2016














Le guide pas complet et pas fiable du tout de Poudlard vous emmène à la découverte de l’école de sorcellerie de Poudlard.


Comme pour beaucoup la saga Harry Potter a marqué mes jeunes années, je me revois encore recevoir les premiers tomes vers l'âge de 10 ans et les dévorer à une allure folle et ensuite les relire encore et encore en attendant la sortie des autres tomes. Si à partir du 5 ème tome j'ai fini par me lasser et que je n'ai pas lu les 2 derniers tomes il n'en reste pas moins que j'en garde un bon souvenir et que 17 ans plus tard, je suis toujours aussi fascinée par cet univers majestueux créé par J.K Rowling.

J.K Rowling nous livre ici quelques nouvelles nous entraînant au cœur de l'école des sorciers : Poudlard. Lieu mystique, magique et regorgeant de secrets, Poudlard représente tout un univers à lui tout seul, l'auteure nous le prouve encore plus en nous faisant quelques révélations sur le quai 9 3/4, la cérémonie de répartition, le château et son parc environnant, les cours à Poudlard, les habitants du château ainsi que ses secrets.

J'ai beaucoup aimé ma lecture,  c'est toujours sympathique d'en apprendre davantage et surtout de découvrir comment J.K  Rowling  a réussi à instaurer un univers aussi riche et mystérieux en faisant preuve d'une imagination extraordinaire. C'est un livre très court qui se lit en une heure ou deux, tous les amoureux de la saga apprécieront certainement de découvrir en détail tout ce qui fait le charme de cette saga grandiose.





jeudi 17 novembre 2016

Les anagrammes de Varsovie

Auteure : Richard Zimler
Editions : Pocket
Parution : février 2016














Septembre 1940. Erik Cohen, vieux psychiatre juif, emménage dans le ghetto de Varsovie, chez sa nièce et son petit-neveu, Adam, qu’il adore. Réfugié dans sa propre ville, il tente de lutter contre la hantise des rafles et des camps de travail. De survivre au rationnement, à l’isolement, aux épidémies, et de protéger les siens.
Jusqu’à cette aube où Adam est retrouvé assassiné, mutilé, son petit corps jeté sur les barbelés. Contre la peur et le silence, Erik va s’échapper du ghetto pour mener l’enquête dans un Varsovie spectral, où les plus basses pulsions humaines côtoient l’héroïsme et la grandeur.



Les anagrammes de Varsovie nous replonge au cœur de la barbarie nazie, l'action se déroule au sein du ghetto de Varsovie qui fut le plus grand ghetto juif de la seconde guerre mondiale créé le 12 octobre 1940. Des milliers de personnes juives y furent parquées dans des conditions déplorables.

Erik Cohen, psychiatre se voit contraint de s'installer dans le ghetto chez sa nièce et son neveu, il vit difficilement cette mise à l'écart et cette période sombre. C'est un homme en apparence dur qui ne montre pas ses sentiments mais à force de cohabiter avec son neveu Adam, il va se raccrocher à cet enfant qui malgré les difficultés de vie détient l'innocence et la joie de vivre. Malheureusement l'avenir s'assombrit encore plus lorsqu'Adam va être retrouvé assassiné, mutilé et accroché à des fils barbelés. Acte commis par des Nazis ? Règlement de compte? Son oncle est bien décidé à connaitre la vérité et à rendre un véritable hommage à l'enfant.

A partir du moment où le corps d'Adam est retrouvé, l'action monte crescendo, on suit Erik qui se lance corps et âme dans une enquête au sein du ghetto mais aussi à l'extérieur de celui-ci en passant par des passages secrets avec son meilleur ami Izzy à leurs risques et périls. Cette enquête va lui prouver que derrière la mise en scène de l'assassinat de son neveu il y'a bien un message caché et que ce n'est pas le seul enfant qui a été visé de cette manière dans le ghetto.

Ce qui est déroutant lorsque Erik Cohen livre son récit c'est qu'il utilise une double narration et qu'il s'adresse parfois à Heniek une autre personne juive. Sur le coup on peut se poser des questions et être perdu(e) parce qu'on ne s'en rend pas forcément compte toute de suite, mais alors que la fin arrive et que le dénouement fait son boulot, c'est la surprise totale tout est évident et tout devient clair. Cela apporte une touche certaine d'originalité et ça prouve toute la capacité de l'auteur à réussir à nous berner tout en respectant strictement la trame de l'histoire et le côté historique. 

Le titre quant à lui au premier abord peut paraître mystérieux mais il prend tout son sens lors de certaines explications au début de l'histoire. En effet pour ne pas être repérées plusieurs personnes dans le ghetto utilisent leurs prénoms et leurs noms en anagramme ainsi Erik Cohen en rajoutant des lettres devient  Heniek Corben. 

Les anagrammes de Varsovie est une histoire à multiples facettes, c'est un thriller et un roman historique haletant à l'ambiance tranchante qui joue avec les apparences et qui met un point d'honneur à s'interroger sur la complexité de la vie. C'est un livre de qualité qui mériterait d'être beaucoup plus connu et mis en avant, c'est regrettable qu'il passe presque inaperçu alors qu'il y'a tellement de valeurs qui sont mises en avant au fil de ces pages...

mardi 15 novembre 2016

Projet Callidus

Auteure : Nikki Owen
Editions : Super 8
Parution : Novembre 2016



Je remercie chaleureusement les éditions Super 8 pour l'envoi de ce livre !










Pour le Dr Maria Martinez, les choses ne s'arrangent pas. Après les événements du tome 1, la jeune femme, s'est retranchée dans sa villa de Salamanque – un havre de paix connu d'elle seule. Taraudée par le besoin d'en savoir plus sur sa propre histoire, elle parvient à hacker un site lié au MI5. Et ce qu'elle découvre la laisse pétrifiée : il est question d'accouchement secret, de manœuvres politiques, d'expériences mal conduites...


Au mois d'octobre 2015, je vous parlais de Sujet 375 sur mon blog,  un an plus tard je vous présente le deuxième tome de la trilogie écrite par Nikki Owen. Je me souviens que le premier tome avait été un coup de coeur, une véritable claque, je n'avais qu'une hâte poursuivre les aventures de Maria notre protagoniste dans un 2 ème tome et maintenant que c'est chose faite, je vais en baver  pour attendre le 3 ème et dernier tome parce que oui je vous l'annonce : ce début de trilogie est tout simplement une tuerie ! 

Au programme de cette suite, nous retrouvons Maria en deux périodes alternantes celle avant son enlèvement lorsqu'elle est retranchée dans sa villa, et l'autre qui se déroule lors de sa captivité. Après avoir été acquittée Maria est sortie de prison et est partie se cacher à Salamanque afin de se protéger de tous les événements qui se sont succédés lorsqu'elle était incarcérée dans le premier tome. Mais voilà le passé ne reste jamais silencieux longtemps, Maria va être prise de court et va être pourchasser par les recrues du projet MI5 qui veulent à tout prix récupérer leur cobaye.

Pas le temps de traîner l'histoire repart sur les chapeaux de roues à grand renfort de tambour les événements défilent consécutivement. On retrouve Maria plus forte que jamais son évolution est flagrante par rapport au début du premier tome puisqu'elle se sert de son syndrome d'Asperger comme une force en décuplant toujours plus ses capacités. Certains personnages comme Patricia l'ancienne codétenue de Maria et Balthus le directeur de la prison refont surface  pour l'accompagner au mieux dans son périple et un nouveau personnage fait son entrée pour notre plus grand plaisir.

Malgré elle, Maria se retrouve dans une situation chaotique qui va la pousser  à en apprendre davantage sur elle même et ses origines, elle est poussée dans ses derniers retranchements et doit se livrer à un combat sans concession le tout dans une atmosphère lourde, angoissante, elle n'est jamais tranquille là où elle va et malgré le chemin parcouru le pire reste tapi dans l'ombre près à lui sauter dessus, son passé la rattrape à une allure incroyable et les révélations pleuvent.

En conclusion : un grand coup de maître pour Nikki Owen qui tape une fois de plus très fort, là où il faut et quand il faut ! Aucune déception pour ce 2 ème tome tant attendu au contraire c'est un grand coup de coeur, je le redis encore ce livre est une bombe, ne faîtes pas l'erreur de passer à côté ! 

dimanche 13 novembre 2016

Le kididocs des dessus dessous

Auteure : Cecile Jugla
Illustrateur : Didier Balicévic
Editions : Nathan
Parution : octobre 2016












Le kididoc des dessus dessous est un véritable trésor qui à l'aide des pop-up animés dévoilent tous les secrets cachés et est à découvrir dès l'âge de 4 ans.

Nous suivons Manon et Lucas pour des découvertes fantastiques à l'aide de 90 questions. Tous deux partent à l'aventure et explorent plusieurs grandes thématiques via de grandes doubles pages : le corps humain, la ville, l'autoroute, le potager, la mer, la terre ect... Ainsi à l'issue de leurs découvertes, nous avons une explication sur ce qui se cache autour de nous comme par exemple : que se passe-t-il sous la terre ? sous la mer? dans une grotte souterraine et compagnie. A ne pas manquer : Des rubriques "petits mystères rigolos" pour encore plus de découvertes et un apprentissage encore plus approfondit.

Voici un album idéal pour découvrir ce qui est visible ou ne l'est pas et ainsi acquérir encore plus de savoir grâce à la curiosité et de nombreux petits jeux.

vendredi 11 novembre 2016

Versailles

Auteure : Sylvie Baussier
Illustatrations : Clotka
Editions : Nathan
Parution : octobre 2016












Bienvenue au petit nouveau de la collection Kididoc des Editions Nathan, dédié au château de Versailles et à ses moindres recoins.

Nous partons donc dans une grande découverte de ce célèbre château que l'on peut aisément qualifié de passionnant lorsque l'on connait son histoire et ses richesses. Pour agrémenter la lecture de cet ouvrage de nombreux pop-up riches en animations sont présents au fil des pages, l'historique du château et de ses occupants sont exposés et expliqués efficacement grâce aux questions que les enfants peuvent se poser. Un quizz ludique complète également les connaissances du lecteur.

Encore de la perfection pour cette collection qui ne cesse de me surprendre et de m'en apprendre toujours plus parce que oui même si elle est dédiée avant tout à un jeune public (pour ce livre : à partir de 6 ans), il n'y a pas d'âge pour la découverte en détail. Une balade agréable et enrichissante à Versailles accompagné d'illustrations réalistes qui feraient presque penser au lecteur qu'il se trouve dans la cour du roi Soleil.

mercredi 9 novembre 2016

Le péché des anges

Auteure : Charlotte Link
Editions : France Loisirs
Parution : novembre 2011













Maximilian et Mario sont des jumeaux parfaits. Le premier est interné depuis six ans dans un hôpital psychiatrique. Quel crime a-t-il commis ? Nul ne le sait... Lorsque Mario lui annonce qu’il part séjourner seul dans leur maison de famille, Maximilian panique. Pourquoi ce voyage le bouleverse-t-il autant ? Il décide de s’échapper de l’hôpital...


J'appréhendais pas mal la lecture de ce livre en me disant que j'allais lire un énième thriller jouant sur le thème de la gémellité parce que oui, on peut le dire c'est vu et revu que ce soit dans la littérature ou au cinéma, les jumeaux sont source d'inspiration pour beaucoup d'auteurs et de réalisateurs.

Tout d'abord je dois dire que j'ai passé un excellent moment avec ce livre même si le dénouement se voit très clairement à des kms à la ronde. En définitive, lire ce livre m'a fait la même impression que si je regardais un téléfilm, un bon moment mais sans plus.

Mario et Maximilian sont des jumeaux identiques et fusionnels ils sont deux individus mais ne font qu'un, une seule chose les différencie l'un est libre, l'autre ne l'est pas puisqu'il est enfermé dans un asile psychiatrique. Mario va être l'élément déclencheur, en décidant de partir en vacances avec sa copine, cela va déclencher un vent de panique chez Maximilian, jalousie ? mauvaise intuition ? Une chose est sûre, cette situation va provoquer le début du grand déballage.

Je ressors de cette lecture avec un avis mitigé parce que mon appréhension était bonne et que j'ai tout deviné depuis le départ. Forcément lorsque l'on devine quel est réellement le problème, on peut prévoir ce qui va se passer surtout qu'il n'y a pas de gros rebondissements qui feraient en sorte que le lecteur se perde. Dans le fond la déception n'a pas été si grande étant donné que je m'y attendais mais aussi parce que je suis ravie d'avoir découvert l'écriture de Charlotte Link qui est agréable, fluide et concise un excellent point qui rattrape le reste malgré que je reste au final sur ma faim, le jumeau diabolique ne m'a fait ni chaud ni froid.