jeudi 23 février 2017

Petite pause


Comme certains ont pu le voir sur Instagram, je suis en cours de déménagement ce qui explique le ralentissement du blog. Le rythme du blog va être en berne pendant un petit mois ou moins si tout se passe comme prévu, après je reviendrai en force ! 

En attendant je vous laisse devant ce décor désastreux, qu'est ce que c'est triste des bibliothèques vides et des livres rangés dans des sacs : 





Je vous dis à bientôt pour de nouvelles lectures et pour visiter vos blogs <3


vendredi 17 février 2017

Promenez-vous dans les bois... pendant que vous êtes encore en vie

Ruth Ware
Thriller
Editions Fleuve Noir
Parution : fevrier 2016
377 pages














Une jeune femme reçoit un message l'invitant à l'enterrement de vie de jeune fille d'une de ses anciennes meilleures amies. Elle arrive dans une grande propriété en verre, perdue au fond des bois. 48 heures plus tard, elle se réveille dans un hôpital couvertes de blessures. Un meurtre a eu lieu pendant la fête. Que s'est-il passé et qu'a-t-elle fait ?


Il y'a des ouvrages que l'on croise et que l'on repère tout de suite, grâce à une couverture qui sort de l'ordinaire ou à un titre accrocheur. Cela a été le cas pour moi avec ce livre au titre intriguant et obsédant qui laisse présager un excellent thriller. Je l'ai attendu depuis sa sortie en grand format inlassablement et lorsque j'ai enfin pu l'avoir entre les mains, je ne l'ai plus lâché jusqu'à la dernière page.

Imaginez qu'un jour vous receviez un mail inattendu vous conviant à l'enterrement de vie de jeune fille de votre ancienne meilleure amie,  vous trouveriez ça bizarre n'est-ce pas? Et si cet enterrement de vie de jeune fille se déroulait au sein d'une maison perdue en pleine forêt vous accepteriez ? Nora, le personnage principal et narratrice va prendre la décision d'accepter pour comprendre pourquoi, Clare son ancienne meilleure amie veut qu'elle assiste à cet enterrement de vie de jeune fille et non à son mariage, à ses risques et périls.

Très vite l'angoisse est palpable lorsque tous les convives se retrouvent au sein de la maison de verre, tous ont en commun de ne pas comprendre pourquoi ils sont conviés puisqu'ils ont tous plus ou moins perdu contact avec Clare, à part Flo qui elle a tout organisé et voue un culte sans limite pour celle qu'elle considère comme étant la reine de cette petite fête. Alors que les heures passent et que les premiers événements commencent à se succéder, l'atmosphère s'assombrit peu à peu, semant au passage le trouble dans la tête des uns et des autres.

En réfléchissant à cette lecture, autant j'ai été déçue par le secret de Nora qui promettait d'être explosif et qui au final s'est révélé être complètement banal, autant j'ai plus qu'adoré cette ambiance angoissante, glaçante dans laquelle l'auteure nous plonge au fur et à mesure que les pages se tournent. On sent que plus on avance dans la lecture plus l'étau se resserre, on sait que l'issue va être fatale puisque dès la première page nous savons dans quel état est retrouvée Nora mais pourtant, personnellement je ne m'attendais pas à un tel carnage, la mise en scène est totalement surprenante et tient debout du début jusqu'à la fin.

Pour moi le décor dressé par l'auteur et l'ambiance malsaine qui règne sont les gros point positifs du récit, ce sont même eux qui relèvent les points les plus fragiles comme par exemple  les personnages un peu trop caricaturaux et les quelques longueurs qui sont à déplorer à certains moments.

C'est dans l'ensemble une très bonne surprise pour moi, je ne suis pas déçue d'avoir tant attendu pour découvrir cette histoire machiavélique, par contre une choses est sûre si je suis conviée à un enterrement de vie de jeune fille, je réfléchirai longtemps avant d'accepter l'invitation


vendredi 10 février 2017

Madeleine Pauliac : L'insoumise

Philippe Maynial
Document - Historique
Editions XO
Parution : fevrier 2017
277 pages














Madeleine Pauliac, médecin et lieutenant, est celle d'une incroyable combattante. 


En juillet 1945, quelques semaines après la déroute nazie, elle prend la tête à Varsovie de l'Escadron bleu : onze Françaises de la Croix-Rouge d'à peine vingt ans qui, inlassablement, le jour comme la nuit, rapatrient les blessés français et volent au secours des rescapés des camps de concentration, de Majdanek, en Pologne, à Dachau, en Allemagne. 

Chaque jour, avec ses coéquipières, Madeleine Pauliac fait face à l'horreur, au désespoir, à la violence de soldats russes qui n'ont pas hésité à violer des religieuses polonaises. Plusieurs d'entre elles se retrouvent enceintes. Dans le plus grand secret, Madeleine Pauliac les aide à accoucher. C'est ce drame que raconte le film d'Anne Fontaine Les innocentes.



Un grand merci à Babelio & aux éditions XO sans qui je n'aurai pas pris aussi rapidement connaissance  de cet ouvrage. 

Philippe Maynial est le neveu de Madeleine Pauliac. S'il n'a pas eu la chance de connaitre cette dernière malheureusement disparue trop vite, il aura néanmoins l'occasion d'apprendre à la connaitre  grâce aux confidences de sa mère Anne-Marie Pauliac mais aussi par le bais des lettres, des journaux de bord écrits par sa tante ainsi que le  précieux témoignage de la dernière infirmière ayant travaillé pour l'Escadron bleu : Simone  Sainte-Olive dite "Sainto".

Dans cet ouvrage, l'auteur retrace l'extraordinaire parcours de Madeleine Pauliac, les épisodes marquants de son existence, son engagement volontaire dans l'Escadron bleu après la capitulation Allemande pour rapatrier les blessés Français et pour voler au secours des rescapés des camps de concentration.

Une héroïne voilà comment nous pourrions qualifier Madeleine Pauliac. Nous découvrons une femme de poigne, une fonceuse qui n'avait peur de rien et qui a dédié sa vie aux autres au détriment de la sienne. Impossible de rester de marbre devant toute l'horreur décrite, toutes les abominations qu'elle a vécue lors de ses nombreux déplacements en compagnie des infirmières et des conductrices ambulancières de l'Escadron bleu.

les membres de l'Escadron bleu
Philippe Maynial met également en lumière l'un des plus grands secrets de sa tante : le sauvetage des religieuses Polonaises violées par l'armée Russe et leurs enfants dans le plus grand des silences, cet acte de bravoure a été adapté en film sous le titre  "Les innocentes"



En définitive grâce à ce livre nous découvrons un pan de l'histoire mal connu qui pourtant à toute son importance. Là où nous pensons à la capitulation de l'Allemagne ainsi qu'au retour de la paix, nous ne parlons pas assez de l'après, aux déportés et aux prisonniers de guerre qui étaient bloqués dans d'autres pays et qui grâce au travail de l'Escadron bleu ont pu être rapatriés vers leurs territoires nationaux respectifs.

Je tiens à souligner qu'en plus d'avoir eu la chance de faire connaissance avec Madeleine Pauliac, une grande dame qui a marqué l'Histoire, ce livre est une véritable mine d'informations et de détails concernant cette période tragique, c'est un devoir de mémoire que de le découvrir et d'en parler autour de nous. Merci Philippe Maynial pour votre travail ! 

lundi 6 février 2017

Nos 14 novembre


Aurélie Silvestre
Témoignage
Editions JC Lattès
Parution : novembre 2016
276 pages















« C’était un vendredi, la vie était belle ». Le cauchemar est arrivé un soir de novembre sans crier gare et la vie d’Aurélie ne sera plus jamais comme avant. Matthieu avait prévu de rentrer tôt après le concert d’Eagles of Death Metal. A 21h46, il lui envoie son dernier texto : « ça, c’est du rock ». Quelques secondes plus tard, les terroristes entrent au Bataclan et font basculer des dizaines de familles dans l’horreur. Matthieu ne reviendra pas. Aurélie, au moment du drame, est mère de leur fils de trois ans et enceinte de cinq mois. 


Alors que les témoignages des familles de victimes du Bataclan se font de plus en plus nombreux, il est intéressant de constater qu'aucun ne se ressemble et qu'il est important de prendre en compte chacun d'entre eux pour ne pas que ce drame tombe dans l'oubli.

Aurélie Silvestre rend un brillant hommage à celui qu'elle a aimé, Matthieu, un homme jovial qui aimait la vie et qui était un excellent père. Parce que ce dernier était au mauvais endroit au mauvais moment, à cause de la folie meurtrière des terroristes, sa vie s'est achevée en laissant derrière lui femme et enfants...

L'auteure dresse le portrait d'un homme remarquable et d'une histoire d'amour en apparence tout à fait banale mais au fond tellement merveilleuse. De leur vie de couple à leur vie de parents Aurélie Silvestre nous partage ces beaux moments en famille qui font que la vie est plus belle. Elle nous parle ensuite de l'après drame, l'après où il faut se reconstruire et continuer à vivre, continuer de  profiter de la vie et de ce qu'elle peut apporter de beau chaque jour.  Une bataille quotidienne qui est loin d'être facile mais qui fait admettre que la vie doit continuer malgré tout.

Témoignage profondément poignant, une découverte totalement bouleversante. Aurélie Silvestre est une battante, son hommage à l'homme qu'elle a aimé est d'une beauté sans faille, sa rage de vaincre apporte indéniablement un grand souffle d'espoir...

vendredi 3 février 2017

Version officielle

James Renner
Thriller
Science-fiction
Editions Super 8
Parution : février 2017
483 pages













Professeur d’histoire, Jack Felter revient à Franklin Mills, sa petite ville natale de l’Ohio, où son père, pilote à la retraite atteint de démence, est en train de perdre la mémoire. Ce retour forcé ravive de douloureux souvenirs : celui de Samantha, la fille dont il tomba amoureux, aujourd’hui mariée à Tony Sanders, ex meilleur ami devenu psychiatre. Sauf que Tony a disparu depuis maintenant 3 ans, et est présumé mort.


Jack décide de se lancer à sa recherche, mais le seul qui semble capable de lui apprendre quelque chose est Cole Monroe, le dernier patient de Tony – un garçon de 16 ans soigné pour paranoïa.



Chères lectrices et chers lecteurs, sachez qu'en ouvrant ce livre vous allez tomber sur un OVNI littéraire, une histoire atypique qui vous fera perdre la notion du temps et... peut-être même la boule. Si vous n'avez pas pris peur après ces quelques lignes alors accrochez-vous, l'aventure commence dès la première page, bon courage !

Au programme de cette histoire haute en couleur, des retrouvailles entre Jack et son père alias le capitaine (qui perd la mémoire), Samantha son ex petite amie qui lui demande de retrouver son mari Tony (psychiatre) volatilisé depuis quelques années et l'ouverture d'une enquête par Jack auprès de Cole, le dernier patient de Tony âgé de 16 ans qui apparemment en sait long sur la disparition de son thérapeute. Comme vous pouvez le constater, ce cher Jack a du pain sur la planche.

Si la situation est plutôt pénible pour Jack lorsqu'il revient dans ville Natale, il est loin d'imaginer quelle direction va prendre la suite des événements et encore moins dans quelle galère il va se fourrer lorsqu'il va faire la connaissance de Cole. Cole est un adolescent soigné pour une schizophrénie paranoïaque, très intelligent et un brin manipulateur, il ne lui faudra pas longtemps pour convaincre Jack que le gouvernement met du fluorure dans l'eau pour rendre les habitants du pays suggestibles et qu'à l'aide d'une radio, celui-ci diffuse un code qui manipule les pensées des gens pour ensuite les effacer. L'adolescent insiste aussi sur le fait que le gouvernement a effacé un siècle grâce à la fameuse radio, histoire d'oublier les tragédies que le monde a connues. 

C'est une grande quête que va entreprendre Jack avec Cole, bien décidé à mettre la main sur son ancien meilleur ami et à éclaircir cette mystérieuse histoire du grand oubli. "De Manhattan à des structures secrètes enfouies sous les Catskills (montagnes), cette épopée s’achèvera sur une île secrète du Pacifique".

Difficile de rédiger ma chronique parce que quand on a l'impression d'être dans une autre dimension pendant 483 pages, le retour a la réalité est rude... Que dire à part que tout cela est positif et que derrière cette histoire mêlant thriller et science-fiction (avec brio au passage, oui monsieur) se cache une belle et profonde réflexion sur l'attitude à adopter face aux plus grandes erreurs que l'on peut commettre  : assumer ou oublier ? Telle est la question...

James Renner nous offre un univers extrêmement riche et croustillant, l'action est soutenue et apporte un excellent rythme au récit, les personnages ont tous un côté attachant, j'ai vraiment apprécié suivre en particulier Jack et Cole qui forme un duo de choc, le suspense est là et nous pousse à ne reposer le livre que lorsque la dernière page se tourne, en bref : J'aime j'adore, j'adhère. Un conseil lancez-vous,  Version officielle envoie du lourd !