dimanche 2 juillet 2017

Bilan mensuel n°1


Hello à tous, j'inaugure aujourd'hui sur le blog le 1er bilan mensuel. Pourquoi donc allez-vous me dire ! Tout simplement parce que j'ai envie de garder une trace de toutes mes lectures, même celles que je ne chronique pas pour x ou y raison, et ces derniers temps il y'en a eu pas mal. Voici donc en bref ce que j'ai pu lire en juin, certains livres sont chroniqués d'autres pas, c'est parti ! 

En ce mois de juin j'ai lu 4 livres papier & un e-book : 


Deux femmes partagent, le temps d'une nuit, une chambre d'hôpital. L'une est kabyle et musulmane, l'autre française et juive : tout les sépare sauf leurs cancers, qui sont les mêmes. Au cours de la nuit, par les paroles et les silences, le passage des soignants et des proches, elles vont se découvrir, se rencontrer. Leurs histoires se tissent, leurs fantômes se croisent, comme celui de Marie Curie, qui hante l'hôpital. 

Editions Rivage - 135 page - Sortie : mai 2017 - Chroniqué sur le blog 




Avant ils étaient heureux, une famille heureuse, et puis ils l’avaient appris et leur vie était devenue un enfer. Ils ont tout caché, surtout pour leur fille, mais se sont engagés à lui parler le jour de ses dix-huit ans. Tous les trois ils ont attendu ce jour et craint son arrivée. La mère veut, contre vents et marées, tenir sa promesse. Le père doute que la vérité les libère du cauchemar qu’est leur vie. La fille se révolte, essaie de survivre, de les tenir à l’écart, elle les hait autant qu’elle les aime.

Editions Points - 176 pages - Sortie : mai 2017 




Quand son fils meurt, renversé par un chauffard qui a pris la fuite, Antonio Rodriguez jure à sa femme qu'il le vengera. Tandis que l'enquête piétine durant des mois, il en vient à soupçonner un cadre supérieur de sa propre entreprise, dont l'attitude à son égard lui paraît suspecte.
Pourtant, un jour, les gendarmes l'informent qu'ils viennent d'arrêter le coupable. Les preuves sont formelles, l'homme est même passé aux aveux. Mais ce n'est pas le même individu.

J'ai pu découvrir en partenariat avec les éditions Le Lire de Poche, la nouvelle version de Ce soir je vais tuer l'assassin de mon fils. Une version qui nous laisse le choix de notre fin, cela est bien moins frustrant et laisse de la liberté à notre imagination. 

Editions le Livre de Poche - Sortie : mai 2017


Les jumeaux Lorelei et Ovide Spleenspick ne sont pas des enfants comme les autres. Ils habitent un sinistre manoir, ne vont pas à l’école et sont les héritiers d’une immense fortune. Mais surtout, ils essayent de s’entretuer depuis leur plus tendre enfance !
Un beau jour, ils se décident enfin à faire la paix. Pourtant, les tentatives d’assassinat continuent. Qui d’autre aurait intérêt à se débarrasser d’eux ?

Editions Bayard Jeunesse - 395 pages - Sortie : mai 2017 - Chroniqué sur le blog 



Juin 2013. Par un bel après-midi d'été, Léa quitte la maison de ses parents avec un sac de voyage et toute l'assurance de ses seize ans. Un dernier texto : « Je pars à Paris, maman. Bisou, je t'aime. » Elle va rejoindre son amoureux, un jeune islamiste radical. Depuis des mois, elle est sous son emprise, prête à croire à toutes ses promesses. Certains signes auraient pu alerter Valérie. Sa fille changeait, mais les adolescents sont si versatiles... Un mois plus tard, la police la retrouve : en burqa. Elle fugue de nouveau. Pour ne plus revenir. A ce jour, elle est en Syrie où elle a eu un enfant. Valérie a pu cependant renouer un fragile dialogue. Malgré la confi ance et l'amour, l'éducation donnée et les valeurs transmises, « l'inconcevable est arrivé ».

Editions Presses de la cité - 240 pages - septembre 2015 


J'ai lu aussi 2 BD/COMICS : 


Deux filles blondes comme les blés, un job de vendeuse de cosmétiques à domicile, un mari occupé qui rentre tard du travail... en apparence, Josie Schuller a tout de la mère de famille idéale. Mais elle a un secret : c’est aussi la plus impitoyable des tueuses à gage ! Josie partage son quotidien entre l’entretien de son petit foyer irréprochable et l’exécution d’assassinats de sang-froid pour de dangereux commanditaires. Mais son idée du parfait rêve américain risque bien de se briser lorsque c’est elle qui se retrouve dans la ligne de mire... 

Editions Glénat - 144 pages - Sortie : juin 2016 - chroniqué sur le blog 




Voici le témoignage de Guy-Pierre Gautier, grand-père de l'auteur, survivant de Dachau. Engagé en 1943 dans la brigade « Liberté » des francs-tireurs et partisans de La Rochelle, il s'emploie à des sabotages de voies ferrées et au renseignement. La bravoure côtoie l'insouciance. A l'arrestation du réseau, les difficultés commencent avec les interrogatoires par la gestapo, une mutinerie de la prison d'Eysses, les fusillés. Le cauchemar s'installe lors du voyage infernal en wagons à bestiaux jusqu'à Dachau.

Editions Rue de Sèvres - 81 pages - Sortie : février 2017 - Chronique à venir



Et j'ai aussi abandonné un livre qui mérite tout de même d'être présenté :


 Il y a des romans qui en disent plus long sur la réalité du monde que les essais les plus sophistiqués. À travers l amitié de deux jeunes franco-iraniens, dont le destin va diverger malgré eux, Les Exilés du Paradis plongent le lecteur au c ur du grand affrontement du moment qui oppose l Islam éclairé au radicalisme le plus obscurantiste. En se tournant vers ses racines, Farhad découvre que cette lutte entre deux projets de sociétés existait déjà en Perse au onzième siècle. Son ancêtre n avait-il pas lutté contre la secte des Assassins, les premiers terroristes de l Histoire ? Devenant le moteur de son existence et du roman, ses investigations conduisent Farhad à Ispahan, sa ville natale, puis à Londres et enfin à Paris. 

Editions Portaparole - 218 pages - Sortie : mai 2017 



Un très bon mois quand on sait que les mois précédents ont été compliqués au niveau du rythme de lecture, maintenant direction le mois de juillet :) 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire