mardi 4 juillet 2017

Ma guerre de la Rochelle à Dachau

G.P Gautier & T.Oger
BD
Editions Rue de Sevres
Parution : février 2017
81 pages














A travers cette bande dessinée, Tiburce Oger retrace en image la mémoire de son grand-père : G.P Gautier. Alors que son grand-père a gardé le silence toute sa vie sur ce qu'il a vécu durant cette terrible période qu'à été la Seconde guerre mondiale, G.P Gautier va décider de faire parler sa mémoire le jour où il va recevoir la distinction de Chevalier de la Légion d'Honneur.

A notre tour nous découvrons la vie de cet homme qui fût exemplaire devant les événements qui se mirent tour à tour sur son chemin. Entré dans la Résistance à l'âge de l'innocence, à l'âge de 16 ans Guy-Pierre Gautier n'a pas hésité à se mettre en danger au nom de la liberté, de NOTRE liberté. Accompagné de ses camarades de Résistance, il a créé l'OSE "L'Organisation Secrète Etudiante", prenant leur rôle à coeur ils fabriquaient des tracts avec de la pâte à polycopié sur "la défaite prochaine de l'Allemagne", interrogé par les renseignements généraux, Guy-Pierre Gautier décida de se faire oublier durant un certain temps en partant en camp de jeunesse, une sorte de service du travail obligatoire pour les plus jeunes. 

Ce fût bien entendu pour revenir en force, Guy-Pierre Gautier et ses camarades furent désignés par le comité central de la Résistance pour entrer dans le combat, pas en allant sur le front mais plutôt en menant le plus d'actions de sabotage possible pour détruire les infrastructures et le matériel. Malheureusement arrêtés en octobre 1943 par la Gestapo, transférés à la prison de la mort, victimes de la barbarie des interrogatoires,  le réseau fût finalement condamné pour  "entreprise terroriste et communiste".

En mai 1944 des membres de la division Das Reich vint les chercher, le réseau fût chargé dans des wagons et déporté en Allemagne, ils arrivèrent le 21 juin 1944 à Dachau et se retrouvèrent enfermés dans l'enfer concentrationnaire jusqu'à la libération du camps par l'armée Américaine en avril 1945.

Quelle horreur que de lire cette énième témoignage, qui nous rappelle a quel point nous avons de la chance de vivre en liberté grâce à ces hommes et à ces femmes qui ont eu le courage de lutter et de résister jusqu'au bout dans des conditions inhumaines, dans des conditions de vie qu'aucun être sur terre ne devrait avoir à vivre. Les images sont percutantes et nous renvoient toute la violence et toute l'horreur que cette douloureuse période a engendré. Merci à vous Guy-Pierre Gautier de nous faire l'honneur de faire parler votre mémoire, votre témoignage est précieux et se doit d'être inscrit et reconnu aux yeux de tous par devoir de mémoire mais aussi pour vous remercier vous et tous ceux et celles qui ont combattu afin de nous rendre notre liberté.
.

1 commentaire:

  1. Témoignage certainement essentiel pour le devoir de mémoire et l'utilisation du visuel me semble être la meilleure façon d'y intéresser aussi de toutes jeunes générations

    RépondreSupprimer